S'identifier - Contact

Cafés Philos et Nouvelles Pratiques Philosophiques
Penser par soi-même

Vendredi 31 Août 2007

Parcours de vie

Mots-clés : , , ,

Une trajectoire atypique



Issus d’une famille modeste et éclatée, ma scolarité ne fut pas encouragée.
Pourtant, dès mon adolescence, j’ai été attiré par la Philosophie. Le déclic a été la découverte, par hasard, d’un petit livre dans lequel Aristote expliquait sa notion du « Beau ». Subjugué, à partir de cet instant je formulais le souhait d’être un jour Philosophe.
Après avoir suivi un apprentissage en cuisine traditionnelle, je quittais ce métier pour une vie d’errance et de marginalité.
Pour échapper à la délinquance, j’ai pratiqué les Arts martiaux jusqu’à un niveau avancé de la compétition. Ceux-ci m’ont entraîné vers la pratique de Zen et l’étude des philosophies extrêmes orientales ce qui a déclenché un bouleversement spirituel profond de mon existence. Mon souhait m’avait rattrapé.

En 1985, je fais la connaissance des speakers crooners sur le parvis de Beaubourg à Paris et m’inscris dans la tradition de l’Agora. C’est dans ces débats informels, de toutes confessions, que je découvre l’Universalité de mon « expérience spirituelle », la philosophie occidentale et l’art oratoire.

En 1993
, je fais la connaissance du philosophe Marc Sautet, l’initiateur du 1er café-philo au « Café des Phares », place de la Bastille. Enthousiaste, je m’investis dans ce mouvement et prends l’initiative, avec l’accord de Marc Sautet, d’animer un deuxième café-philo sur Paris. J’anime toujours depuis plus de 14 ans, un débat au café « Le Bastille », place de la Bastille.

En 1995, mon existence ne reflétant plus ma vocation, je fais le choix de tout quitter, logement et travail et je deviens SDF afin de tout recommencer.

Je deviens « travailleur social » et fonde avec Mona Chassériot et Danielle Hueges un accueil de jour pour les SDF « la Halte des amis de la rue », à la Gare de Lyon et, j’anime des cafés-philo avec les sans-abris.

En 1996, je me lie d’amitié avec Oscar Brénifié, qui développe des ateliers et des débats philosophiques dans les bibliothèques et les centres culturels. Il m’encourage, m’aide dans cette voie et je développe, depuis, les « Nouvelles Pratiques Philosophiques » dans le secteur de l’éducation populaire, ainsi qu’en entreprise (séminaire et comité d’entreprise).

Depuis 1999, j’organise des « cafés philos » dans les foyers de jeunes travailleurs ALJT, CLJT et autres FJT. Par le biais de cette méthode, les jeunes, entre 18 et 25, ans apprennent à vivre ensemble tout en favorisant leur autonomie.

J’ai animé, de 2000 à 2005, pour la « Fondation 93 », des parcours pédagogiques philosophiques avec des élèves de SEGPA , des mineurs de la Maison d’Arrêt de Villepinte et des jeunes placés sous la protection de la police judiciaire de Saint-Denis .

Depuis 2001, j’enseigne « Les Nouvelles Pratiques Philosophiques » à la Mission Générale d’Insertion de l’Éducation Nationale ( Académie de Créteil). J’ai en charge, pendant deux heures hebdomadaires, des classes de jeunes adolescents déscolarisés et des primo-arrivants francophones et non francophones.

Depuis 2006, j’anime des journées de réflexion philosophiques avec les étudiants (travail social, éducation spécialisée) de l’École Pratique du Service Social à Cergy.

Depuis 2009 : j'anime des journées de réflexion avec les étudiants (animation socioculturelle, éducation populaire) de l'INFA à Nogent-Sur-Marne.


Ma méthode de travail :

Mon travail, qui s’inscrit dans ce que l’on appelle désormais « Les Nouvelles Pratiques Philosophiques », visent à aider les jeunes élèves à construire leur projet, leur raisonnement, à développer une attitude sociable par l’apprentissage du dialogue, à réfléchir par eux-même et à forger leur future citoyenneté. Concernant les primo-arrivants, ce travail est particulièrement motivant dans le cadre de mes recherches sur l’écart entre les idées, le langage et les concepts. Ce travail forge l’expression orale de ce type d’élèves. Ils apprennent simultanément le français et les notions philosophiques les plus employées, tout en s’intégrant dans une société moderne et laïque.

Avec les étudiants, ma méthode consiste à les faire réfléchir sur les concepts liés à leur activité professionnelle, par des débats de réflexion philosophique, parfois croisés avec d’autres spécialistes.

Mes moyens pédagogiques sont fondés sur la transmission de la philosophie, par l’apprentissage des arts dialectiques (dialogue, discussion et débat), la construction du raisonnement, de l’argumentation et le développement du savoir-être.
Mes outils pédagogiques sont des exercices, utilisés pour renforcer les processus de la recherche et du raisonnement, faciliter l’expression orale, l’argumentation et la maîtrise de soi.

Ce type de méthode d’animation et de pratique philosophique s’adapte à tous les secteurs d’activité. Il permet la médiation et facilite la réflexion commune dans la recherche de solution, tout en favorisant le développement individuel. Il met en exergue la notion d’ « enquête », élaboré par le philosophe américain John Dewey.

Bruno Magret
















 

bruno - 22:03 - rubrique > Parcours de vie - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

A propos de ce blog

Calendrier

Août 2007
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031